Haut mot faux nids

Jacques Stoll

Ho — mo — pho — nie

Éditions Éditions

La langue française est universellement louée
pour sa clarté. Pourtant son orthographe,
à la particulière sophistication, est à l’origine
de nombreuses homophonies.
Celles-ci provoquent souvent l’incompréhension
chez votre interlocuteur étranger, ou même
chez celui de souche française.
En fait, pour bien comprendre la langue
française, il ne vous suffit pas de l’an tendre,
mais il vous faut également la lyre.

C’est à la démonstration de cette double
nécessité que s’applique cet ouvrage.
Sa présentation se réclame de l’esthétique,
et donc de la pédagogie, la beauté
participant à la compréhension.

Mais pour que l’exercice prenne toute sa valeur,
et afin que vous vous persuadiez définitivement
de la clarté de notre belle langue, il vous est
vivement conseillé de vous référer,
en même temps que vous écoutez, à l'édition
originale disponible à cette adresse:

http://editionseditions.net

Somme air



Clarté de la langue
française

(Homophonie des syllabes ultimes)
p.09 — p.39




1er appendice
(Onomatopées monosyllabiques)
p.41 — p.57




2e appendice
(Homophonies aléatoires)
p.59 — p.68

CLARTÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE
Homophonie des syllabes ultimes

LE         

L'A         

p.10

p.11

LE         

LA         

p.12

p.13

L'         

LES         

p.14

p.15

L'A        

p.16

p.17

LA        

p.18

p.19

        

p.20

p.21

        

p.22

p.23

  OH  

  HÉ  

p.24

p.25

        HEIN

(B)ON  

   A   

    I    

p.26

p.27

        AN

MA         
SA         

LA         
TA         

p.28

p.29

LA         
LE         

L'        

L'(?)        

p.30

p.31

          0         1         2         3         4         5         6        

          0         1         2         3         4         5         6        

p.32

p.33

          0         1         2         3         4         5         6        

          0         1         2         3         4         5         6        

p.34

p.35

          0         1         2         3         4         5         6        

          0         1         2         3         4         5         6        

p.36

p.37

          0         1         2         3         4         5         6        

          0         1         2         3         4         5         6        

p.38

p.39

1er APPENDICE
Onomatopées monosyllabiques

[b…]

p.42

p.43

[f…]

p.44

p.45

[m…]

p.46

p.47

[p…]

p.48

p.49

[r…]

p.50

p.51

[sa…]

p.52

p.53

[t…]

p.54

p.55

[v…]

p.56

p.57

2e APPENDICE
Homophonies aléatoires

LEÇON DU CANON

p.61

L’ÂME SON

RÉCIT D'YVES

p.62

p.63

LES ENTRE-PEAUX DES AFFECTÉS

UN VERS DEVIN

p.64

p.65

LÉGENDE DU VOYAGE

MAIS ADMETS QU'EN MAI,
MÊME MAY M'AIMAIT

p.66

p.67








Les coquines rient
quand le «ça» sert d'os

p.68


Texte
Jacques Stoll

Capture audio
Alexandre Sakharov

Conception
graphique

Gaël Gouault
Alban Leven
Valentin Robinet


Impression
Jouve Print Services

Typographie
David Regular dessiné
par Émilie Rigaud



© Éditions Éditions
2015


Un grand merci à tous les souscripteurs,
qui nous ont permis de faire vivre ce projet.

Nos remerciements particuliers à Emeline
Chatellier, Jean-Marc Feil et Marc-Olivier Paux
pour leur générosité et leur aide précieuse.